Skip to main content

Plainte de Mre Pierre Du Verdier, abbé de Sainct Martial de Limoges, contre les violentes procédures faites par le sieur d'Argenson,... à la requeste du sieur Brisacier,... sous le nom des chanoines de ladite église de Sainct Martial...

Item Preview

texts
Plainte de Mre Pierre Du Verdier, abbé de Sainct Martial de Limoges, contre les violentes procédures faites par le sieur d'Argenson,... à la requeste du sieur Brisacier,... sous le nom des chanoines de ladite église de Sainct Martial...


Published 16..
SHOW MORE


16 p. ; in-4
Cote du document : 4 Z 897 (5) INV 646 FA (P.7)


Year 1600
Language French
Collection bibliothequesaintegenevievelivres; bibliothequesaintegenevieve
Notes Factum. Du Verdier, Pierre, 16..

comment
Reviews

There are no reviews yet. Be the first one to write a review.
SIMILAR ITEMS (based on metadata)
Bibliothèque Sainte-Geneviève Livres
Factum, pour damoiselle Françoise Dinehet, authorisée par justice au refus de maistre Jacques Deco-Hemon, avocat en la cour son mari, heritier de feu Jacques Talon, vivant Escuyer sieur de Rouval son cousin, appellante comme d'abus, tant de la pretenduë celebration de mariage d'entre ledit feu sieur Talon de Rouval, & Magdelaine le Clerc sa servante domestique ; & icelle le Clerc femme d'Estienne Camu, que de l'octroy & permission de fiancer & épouser en mesme temps, & de la dispense de tous bancs, & aussi appellante de l'ordonnance du sieur le Camus, lieutenant civil au Chastelet de Paris, du 12. Fevrier 1680. Demanderesse en faux, intimée ; & encore demanderesse afin d'estre maintenuë en la possession des biens dudit deffunt sieur Talon de Rouval, du chef des Debrezez & Talon, meubles, acquests & conquests, immeubles ; & intimée. Et damoiselle Esmée Legentilhomme, fille majeure, aussi heritiere dudit deffunt sieur Talon de Rouval son cousin, intervenante, appellante comme d'abus, & Dmanderesse afin d'estre pareillement mantenuë en la possession des biens d'iceluy deffunt du chef Talon. Contre ladite Magdelaine le Clerc, & Marie Maglaine le Camu sa fille, cy-devant servantes domestiques dudit feu sieur Talon de Rouval ; intimée, appellante, tant de ladite ordonnance du 12. fevrier 1680. autre du 15. du mesme mois, decernée par ledit sieur lieutenant civil, que de l'ordonnance decernée par le commissaire Hemon, le 19. dudit mois & an, que de l'ordonnance renduë par le sieur lieutenant criminel audit Chastelet, le 15. dudit mois de fevrier & an. Information faite en consequence à la requeste de ladite damoiselle Deco-Hemon, & deffenderesse
texts
eye 303
favorite 0
comment 0
Source: Bibliothèque Sainte-Geneviève, 4 Z 2271 INV 2363 FA